Karl Cialone, maître nageur et passionné

Karl, 19 ans, est vichyssois depuis septembre 2021. La raison de sa venue dans la ville thermale ? Sa formation en BPJEPS AAN pour devenir maître nageur sauveteur. D’un naturel sportif, le natif de Chalon-sur-Saône est très impliqué dans ses études et assume pleinement les responsabilités qui lui sont confiées.

Karl peut surveiller jusqu’à tard le soir, à la fin de ses cours Photo : Karl Cialone

Karl peut surveiller jusqu’à tard le soir, à la fin de ses cours
Photo : Karl Cialone

« Forcément, il y a un peu de stress au début, mais j’ai bien été formé », affirme Karl en évoquant sa première surveillance de baignade. Depuis, le jeune homme continue d’en apprendre un peu plus chaque jour sur son futur métier. Karl réalise actuellement un Brevet Professionnel de la Jeunesse d’Éducation Populaire et du Sport, spécialisation Activités Aquatiques et Natation (BPJEPS AAN). « Chaque fois que je fais un cours, je vois une autre manière de travailler, je me dis que je pourrais essayer de nouvelles choses la prochaine fois », explique-t-il fièrement. Les tâches qui sont confiées à Karl sont différentes. Il a choisi de faire ses deux ans de formation en alternance dans la structure d’un club. Le jeune maître nageur travaille en effet entre les piscines de Cusset et de Bellerive-sur-Allier.

Le rôle de formateur…

« La plupart du temps, mon devoir est d’enseigner et de transmettre mon savoir. Mais tout dépend des cours que je dois faire », avance-t-il. Karl doit faire face à tout type de public, des bébés jusqu’aux seniors en passant par des personnes atteintes de pathologies chroniques. Il doit donc assurer des cours de natation pour les enfants afin de les emmener vers la compétition dès l’âge de 10 ans. Ce rôle de transmission qui lui tient à cœur lui permet d’être pédagogue et d’être apprécié de ses élèves. D’un naturel blagueur et ayant un certain bagou, le maître nageur n’hésite pas à discuter avec les personnes qu’il surveille ou qu’il forme. Il est bien plus qu’un simple maître nageur. À Cusset, il donne des cours d’apprentissage alors qu’à Bellerive-sur-Allier, il s’occupe des groupes de compétition de tout le club, même les adultes. Étant nageur à haut niveau depuis plus de neuf ans, Karl a beaucoup à transmettre et fait en sorte que ses élèves réussissent. Pour cela, la qualité indispensable selon lui est la polyvalence. « Il faut savoir s’adapter au type de personne que tu as en face de toi. Tu ne parles pas de la même façon à un enfant ou à un adulte. Il en est de même concernant la charge de travail », argumente-t-il. La polyvalence est une qualité qui le caractérise bien. En plus d’être nageur, Karl est aussi handballeur depuis 12 ans et joue actuellement au Vichy Communauté handball. Imposant et mesurant 1m85, Karl a un physique à la hauteur des exigences sportives que demande sa formation. Mais cela ne suffit pas pour faire de lui un bon maître nageur. La concentration est le centre de toutes ses missions au bord de l’eau. 

…couplé à celui de surveillant de baignade

Aux abords des bassins, Karl reste concentré. Son rôle l’oblige à être vigilant à chaque instant pour la sécurité de tous les nageurs. « C’est une grande responsabilité. C’est de mon devoir d’intervenir si c’est nécessaire », confie-t-il. La surveillance n’est pas ce qui lui prend la plupart de son temps. Le jeune homme insiste sur le fait que son travail repose principalement sur sa capacité à donner des cours et à transmettre son savoir. Mais même durant ses séances, Karl doit être attentif afin d’éviter tout incident. « Même si je n’ai jamais été confronté à des grosses difficultés comme une personne en arrêt cardiaque par exemple, je reste concentré et tout se passe bien. Les seules fois où j’ai dû intervenir, c’était sur des blessures minimes ou bien lorsqu’un enfant paniquait dans l’eau », explique le jeune Vichyssois. Lorsqu’il plonge pour aider les plus jeunes, il se doit de rassurer l’enfant qu’il vient d’aider afin qu’il ne développe pas de phobie de l’eau et puisse repartir comme avant. « On doit être prêt à chaque instant, chaque seconde car tout peut aller très vite. Si je suis aux abords des piscines, ce n’est pas pour mal faire mon travail », continue-t-il. Au-delà d’une simple formation, Karl évoque une véritable vocation, le sourire aux lèvres, mais toujours attentif à ce qui se déroule dans l’eau.

Hugo Guéritaine

 



Catégories :Vichy

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :