Aviron Club de Vichy : s’adapter aux conditions hivernales

C’est un sport incontournable à Vichy qui est obligé de s’adapter l’hiver. Le club d’aviron doit faire face au froid, à la neige ou encore à la nuit qui tombe très tôt cette saison. Mais les entraînements continuent malgré tout pour que personne ne perde la main. 

Le travail sur les ergomètres reste extrêmement physique pour les jeunes du club d’aviron de Vichy. Photo : Hugo Guéritaine

Le travail sur les ergomètres reste extrêmement physique pour les jeunes du club d’aviron de Vichy.
Photo : Hugo Guéritaine

Dans leur local près du Lac d’Allier, la température hivernale se fait fortement ressentir. Avec deux degrés au thermomètre, les deux entraîneurs salariés Nacho De la Peña et Benjamin Bartolo ne sont pas pour autant découragés. Durant la période entre fin octobre et fin mars, le club d’aviron a interdiction de naviguer sur le lac d’Allier dès qu’il fait nuit. Afin de continuer les entraînements pour les plus jeunes, les créneaux du soir ne sont pas supprimés, même s’il n’est pas possible de pratiquer sur l’eau. « Sur toute la période, l’objectif est de travailler sur le physique de chacun afin d’être en forme pour les compétitions en mars », affirme Benjamin Bartolo. Pour cela, les séances sont adaptées et le travail est ciblé. « Les avironneurs alternent entre la salle de musculation et le travail sur les ergomètres », explique Nacho De la Peña. Les deux coachs confient que l’entraînement sur les ergomètres permet de travailler la technique de rame, bien que rien ne vaille la pratique sur l’eau.

Une motivation toujours intacte… ou presque

Malgré le froid, le groupe des J16 (enfants de 14 et 15 ans) est quasiment au complet à chaque entraînement. Une bonne surprise pour les deux entraîneurs qui remarquent un investissement grandissant par rapport aux autres années. « Cela montre que les jeunes aiment ce qu’ils font. On espère les garder le plus longtemps possible pour que le club perdure », poursuivent-ils. Cependant, dans toutes les catégories, certains avironneurs ne viennent pas durant toute la période hivernale. « Ils réapparaissent en mars, une fois qu’il fait un peu plus chaud et que les compétitions reviennent », conclut Nacho De la Peña.

Hugo Guéritaine



Catégories :Le sport à Vichy, Vichy

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :