Olivier Louit : « L’hiver, à l’hippodrome, on fait tout ce que l’on ne fait pas l’été »

Premier lieu touristique de la ville, l’hippodrome de Vichy-Bellerive ouvre ses portes au public chaque année du 3 mai au 27 septembre environ. Tandis que beaucoup pensent que le stade est inactif le reste du temps, Olivier Louit, délégué général de l’hippodrome, explique que cet équipement ne se limite pas aux courses hippiques de la haute saison.

Fermé au public pour la période hivernale, l'hippodrome de Vichy prépare déjà la saison de 2023. Photo : La Montagne, 18/07/20

Fermé au public pour la période hivernale, l’hippodrome de Vichy prépare déjà la saison de 2023.
Photo : La Montagne , 18/07/20

Une année rythmée par la préparation de la haute saison et une organisation millimétrée, tel est le secret pour le succès de l’hippodrome Vichy-Bellerive. Fermé au public pendant sept mois, chaque année, le stade accueille de début mai à fin septembre environ 40 000 visiteurs par an. En basse saison, les membres de l’association de courses profitent de l’absence de clients pour remettre le champ de courses à neuf, mais pas seulement. 

Olivier Louit, délégué général de l’hippodrome, raconte qu’en basse saison, les membres de l’association commencent par faire « tout ce qu’ [ils] ne peuvent pas faire en été », à commencer par le maintien technique : « Dès que la saison est finie, on fait la maintenance des pistes de gazon, de sable et des bâtiments. On répare aussi tout ce qui a pu être cassé pendant la saison. » Après que les budgets aient été évoqués, à partir du 3 décembre, les membres de l’association peuvent aussi décider d’améliorations à mettre en place sur le site : « En 2022, on a par exemple installé un écran géant dans le stade entre février et avril », rappelle Olivier. Ce dernier souligne aussi que l’hippodrome est également un centre d’entraînement, où « les chevaux s’entraînent 7 jours sur 7» .

Le champ de courses travaille aussi sur l’organisation, l’événementiel et la commercialisation lorsque le public n’est pas présent, en suivant à la lettre le calendrier de l’année : « En septembre, on fait le bilan de la saison, l’analyse de la clientèle, de la billetterie… et dès octobre ou novembre, on commence à se projeter sur la prochaine saison qui arrive », précise le délégué général. Les équipes événementielles commencent dès lors à élaborer les stratégies de communication, qui seront appliquées à partir du mois de janvier.

Un « travail d’équipe » avec Vichy Communauté

Le volet commercial et partenaire du stade, lui, ne connaît pas de saisons et dure toute l’année. L’hippodrome accueille toute l’année (jours de courses ou non) des entreprises, des séminaires, des mariages, mais aussi des soirées « comme n’importe quel club sportif », assure Olivier. Pour animer cette partie commerciale, les partenaires, comme Vichy Communauté, sont indispensables au bon déroulement des événements.

«Vichy Communauté contribue financièrement à la mise en musique de la saison estivale de l’hippodrome, et nous, en contrepartie, on leur donne de la visibilité, des soirées, de l’animation », explique le délégué. Un travail « d’équipe » qui bénéficie à la communauté de communes d’après Olivier, puisque l’hippodrome est « la première destination vichyssoise, ce qui fait [du stade] un lieu touristique important pour la ville ». Pour les touristes, mais aussi les Vichyssois férus de sport hippique, le prochain rendez-vous se tiendra le 3 mai 2023 pour la première course de l’année.

Lila Martin



Catégories :Le sport à Vichy

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :