Salon de l’automobile à Vichy, un retour plus que nécessaire

Après deux ans d’absence en raison du covid, le salon de l’automobile a fait son grand retour le week-end du 11 au 13 novembre 2022 à Vichy. Un moment espéré par les concessionnaires qui ont connu des temps difficiles et attendu pour une clientèle avide de découverte.

A l’entrée du salon, un stand de friandises et de crêpes attirait l’appétit des visiteurs. Photo : Chahrazed Boudani

A l’entrée du salon, un stand de friandises et de crêpes attirait l’appétit des visiteurs. Photo : Chahrazed Boudani

Du 11 au 13 novembre 2022, de nombreux visiteurs se sont rendus au Palais du Lac, au bord de l’Allier, à Vichy. Comme chaque année et ce depuis 20 ans, Michel Baril, président de l’association des concessionnaires automobiles de Vichy, est à l’origine de l’organisation du salon. Au total, 24 marques ont exposé leurs produits lors de cet événement qui est, par ailleurs, le seul salon de l’automobile de la région.  

Un aspect pratique

« Les gens peuvent comparer différents modèles dans un seul et même endroit », affirme l’organisateur. Dans les allées, les visiteurs observent, montent et s’assoient dans les voitures afin de tester leurs conforts. Se rendre dans plusieurs garages avant de trouver un véhicule qui convient est souvent perçu comme une tâche chronophage, alors pour certains ce salon est une option plus que satisfaisante. « On peut passer de Peugeot à Citroën en quelques minutes et comparer différents modèles, c’est vraiment pratique », se réjouit Martine, une vichyssoise. 

Comme dans de vrais garages, les visiteurs ont pu discuter avec de nombreux conseillers. Photo : Chahrazed. Boudani

Comme dans de vrais garages, les visiteurs ont pu discuter avec de nombreux conseillers. Photo : Chahrazed. Boudani

Si certains s’y sont rendus seulement dans le but d’animer leur balade, pour d’autres ce salon est une réelle aide. Avec l’objectif d’un futur achat, ce week-end était l’occasion de poser des questions, comparer les prix, voire même, faire des devis. « Nous voulons acheter dans un an et nous savons qu’acheter une voiture peut prendre du temps, alors on s’y prend à l’avance et on se renseigne dès maintenant », explique un jeune couple venu faire du repérage. 

Un moyen de réparer les dégâts

Si le salon de l’automobile est bénéfique pour les visiteurs, il l’est tout autant pour les exposants, à savoir les concessionnaires. Au mois de juin dernier, la ville de Vichy n’a pas été épargnée par le fort épisode de grêle qui a causé de nombreux dégâts. De violents orages survenus dans la nuit du samedi 4 juin ont laissé plusieurs séquelles. Certains logements et bâtiments ont été touchés, mais ce ne sont pas les seuls, les véhicules des vichyssois ont également été impactés ce qui a provoqué une course dans les garages et chez les concessionnaires. Selon TF1 Info, au cours de cette période les véhicules se sont accumulés, et le travail des concessionnaires était en pause car « sans le feu vert des assurances, ni les concessionnaires ni les carrossiers ne peuvent travailler ». Un frein qui n’a pas été sans conséquence.

En effet, la grêle de juin dernier n’a pas seulement affecté les particuliers. Etant donné que les véhicules neufs ou d’occasions commercialisés sont placés habituellement à l’extérieur des garages, ils sont exposés à de nombreux risques. Cette fois-ci, ils n’ont pas échappé au mauvais temps. « De nombreux concessionnaires ont été touchés par ces dégâts climatiques », a confirmé Michel Baril. S’il n’a pas souhaité indiquer les noms de ces derniers, il a pour autant insisté sur l’importance de ce salon pour les concessionnaires, car « ça va donner un coup de pouce à certains ».

L’intrus du salon 

Étonnamment, les voitures n’étaient pas les seuls modèles exposés au palais du lac. Pour se déplacer au quotidien, il y a tout type de moyen, dont le vélo. Mais pourquoi étaient-ils présents dans un endroit réservé à l’automobile ?  La forte demande de vélos électriques aurait pu être une très bonne raison, mais ces derniers n’en étaient pas. Selon Amandin Colvray, exposant de Cycl’Espresso « les gens qui aiment les belles voitures aiment les beaux vélos ». La raison serait alors l’esthétisme. Les vélos étaient l’un des produits les plus originaux de cette édition 2022.

Situés à l’entrée, ces vélos étaient les premiers produits visibles en franchissant les portes du salon. Photo : Chahrazed. Boudani

Situés à l’entrée, ces vélos étaient les premiers produits visibles en franchissant les portes du salon. Photo : Chahrazed. Boudani

La plupart des véhicules exposés sont déjà disponibles sur le marché. Niveau nouveauté, les visiteurs ont seulement pu découvrir en avant-première un modèle du groupe BMW ainsi qu’une Peugeot 408, qui sortira en janvier prochain. Même si pour beaucoup, les modèles présentés au salon cette année étaient amplement suffisants.                

Chahrazed Boudani



Catégories :Vichy

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :