INFOGRAPHIE. Le Tour de France au sommet du puy de Dôme : retour sur une étape légendaire

Dévoilé le 27 octobre, le parcours du Tour de France 2023 présente une surprise qui ne peut que ravir les plus fidèles fans de la Grande Boucle : le retour d’un passage au sommet du puy de Dôme. Étape phare du Tour des années 50 à la fin des années 80, le volcan n’a plus été monté par les coureurs depuis 35 ans. Un passage mythique, où les plus belles pages de l’histoire du Tour se sont écrites.

Les coureurs découvriront le panorama unique que propose le puy de Dôme. Photo : Clermont Auvergne Tourisme

Les coureurs découvriront le panorama unique que propose le puy de Dôme. Photo : Clermont Auvergne Tourisme

« Quand je suis arrivé chez ASO en 2004, la première chose que j’ai écrite sur mon ordinateur pour le tester tenait en quatre mots : Objectif puy de Dôme ! ». L’anecdote, racontée dans les colonnes de l’Equipe, fait écho quelques années plus tard. En 2023, Christian Prudhomme, directeur du Tour de France et membre d’Amaury Sport Organisation, peut se targuer d’avoir atteint son but. Cette édition du Tour de France rendra visite à de nombreuses reprises à la région Auvergne-Rhône-Alpes. Mais le plus important n’est pas là : après 35 ans, le Tour peut enfin revenir sur le célèbre volcan auvergnat. 

Organiser un tel retour n’a pas été simple pour Christian Prudhomme et les organisateurs de la Grande Boucle. Cette mise en place est le fruit d’un long travail de coopération entre Amaury Sport Organisation, la région Auvergne-Rhône-Alpes et le département du Puy-de-Dôme. L’objectif : organiser cette étape tout en préservant le site, inscrit depuis 2018 au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Des contraintes multiples

La protection du site du puy de Dôme concerne différents aspects. En 2008, le volcan a reçu le label Grand site de France. Il doit donc depuis limiter les événements pouvant y être organisés. Les foules importantes provoquent une forte érosion. Pour une étape qui a rassemblé par moments plusieurs dizaines de milliers de spectateurs dans les années 60, c’est un premier coup d’arrêt. De plus, la seule et unique route qui atteint le sommet du volcan est désormais plus étroite. Un train la longe depuis 2012, afin de conserver la fréquentation du puy de Dôme tout en limitant les pollutions provoquées par les allers-retours réguliers des bus et voitures. 

Le parcours montagneux profitera aux grimpeurs. Infographie : ASO

Le parcours montagneux profitera aux grimpeurs. Infographie : ASO

 

Le passage du Tour au puy de Dôme pour la prochaine édition s’est donc organisé avec certaines contraintes. Le public sera absent durant les 4 kilomètres d’ascension. Une décision décevante pour les fans, mais l’inverse n’aurait jamais pu être envisageable. Enfin, en raison d’une route étroite, l’étape sera nerveuse, avec des premières difficultés avant celle du puy de Dôme. Avec un groupe réduit à l’arrivée et sans public, la terrible ascension finale se jouera aussi dans les têtes.

Retour du mythe auvergnat

A la présentation de l’édition du Tour de France 2023, Romain Bardet, parmi les meilleurs grimpeurs au niveau mondial, n’a pas caché sa joie. « Monter le puy de Dôme en compétition, ce sont des souvenirs qui vont rester toute une vie. » Et des souvenirs, cette étape mythique en a créés. De 1952 à 1988, l’ascension du volcan a été le théâtre de grandes batailles, et de scénarios plus fous les uns que les autres. Retour en dates sur ce qui a bâti la légende du puy de Dôme.



Catégories :Auvergne

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :