Sobriété énergétique : trois questions sur les mesures prises par la ville de Vichy

Comme le reste du pays, Vichy n’est pas épargnée par la crise énergétique et doit faire face à cette situation par divers moyens afin de pérenniser le bon fonctionnement de la ville.

La rue de Paris a vu son éclairage diminué. Photo: Raphaël Palma

La rue de Paris a vu son éclairage diminué. Photo: Raphaël Palma

Avec une hausse prévue de 1,4 million d’euros sur les prix sur un an, à l’échelle de Vichy, l’heure est à la mobilisation. Tour d’horizon des dispositions prises dans Vichy pour faire face à la crise de l’énergie.

  • Quelles sont les mesures prises par la ville ?

L’objectif de la mairie est une baisse de 7 % de sa consommation pour 2023. Henri Sarre, adjoint au maire à la transition écologique et énergétique explique : « L’Europe a un défi avec cette crise énergétique, à nous de nous en servir aussi pour faire avancer les choses d’un point de vue énergétique. » Afin d’y arriver, la mairie découpe son plan d’action en plusieurs moyens d’action.

Une rénovation des bâtiments publics qui seront mieux isolés et équipés de LED, le chauffage qui sera fixé à 19° dans les lieux publics, comme dans les écoles et l’enseignement supérieur. 

L’éclairage public est aussi un des sujets majeurs de ces réformes énergétiques., le centre-ville et les grandes entrées connaîtront une extinction de 1 h 30 à 5 h 30 à partir de la nuit du dimanche au lundi, puis à partir de la nuit du jeudi au vendredi et jusqu’à celle de samedi à dimanche, les horaires d’extinction sont fixés entre 2 h 30 et 5 h 30. Le reste de la ville sera plongé dans le noir chaque jour entre minuit et 5 h 30. Pour ce qui est de la mobilité de ses agents, la mairie joue la carte de l’incitation en tentant de convaincre de l’utilisation des vélos ou autres moyens de déplacement décarboné.

Une autre mesure attire l’attention, aussi importante que symbolique, les décorations de Noël. Celles-ci seront diminuées de moitié.

  • Qu’en est-il des gros consommateurs publics ?

Deux bâtiments se démarquent des autres par leur consommation énergivore : le Pôle Universitaire Lardy et la piscine de Bellerive-sur-Allier. Pour diminuer leurs dépenses énergétiques, des mesures ont été prises. “Le pôle universitaire est le 2e bâtiment le plus consommateur d’énergie à Vichy après la piscine”, confirme Stéphanie Lavigne-Masson, responsable technique du campus.

Au Pôle Universitaire, les ampoules et néons ont été remplacés par des LED, moins gourmandes en énergie. Ces changements ont eu lieu principalement dans des lieux stratégiques : escaliers, hall, couloirs, paliers, sanitaires. Les bureaux et salles de cours bénéficieront de ces remplacements dès 2023. Le service informatique a également programmé une extinction généralisée de tous les ordinateurs du pôle chaque soir.

Au niveau du chauffage, l’établissement prévoit uniquement d’utiliser la pompe à chaleur, contrairement aux années précédentes où l’électricité était utilisée. « La température sera abaissée à 19 °C contre 21 °C avant et cet été la climatisation passera à 25 voire 26 °C alors qu’elle était à 24 °C cette année », avance Stéphanie Lavigne-Masson. Financés par l’agglomération, ces travaux sont censés permettre une « diminution de 18 % de la consommation d’électricité », espère la responsable technique.

Bassin extérieur piscine de Bellerive-sur-Allier, en 2018. Photo : Vichy Communauté

Bassin extérieur piscine de Bellerive-sur-Allier, en 2018. Photo : Vichy Communauté

La piscine de Bellerive-sur-Allier a quant à elle décidé de fermer ses portes le dimanche après-midi. Le bassin extérieur est maintenant fermé pendant les périodes froides (du 01 octobre au 30 avril). Les températures des bassins intérieurs ont par ailleurs été diminuées de 2 °C passant de 28 à 26 °C.

  • Quels changements sur le quotidien ?

Les rues seront éteintes durant des horaires clefs, de quoi attiser les appréhensions et peurs pour les plus nocturnes (boulangers, éboueurs, étudiants…). Face à ces doutes, l’adjoint au maire Henri Sarre affirme que « certaines villes ont déjà tenté l’expérience et le noir total n’accroît pas le phénomène de délinquance« .

La mairie demande aussi un effort de chacun, à son échelle, pour troquer sa voiture pour son vélo lorsque cela est possible. Dans les bâtiments où le chauffage est diminué, les élus incitent à se munir d’un pull supplémentaire afin de limiter les dépenses de chauffage. Ce programme de sobriété énergétique promet une baisse drastique de la consommation, reste à savoir si ces mesures seront prolongées à l’avenir, après la crise.

Raphaël Palma et Arnaud Didier



Catégories :Vichy

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :