EN IMAGES. La pêche à l’aimant arrive à Vichy

Depuis plus d’un an, Patrick Grivel pêche à l’aimant. Dans un but écologique, cet habitant d’Abrest nettoie l’Allier avec passion en remontant des objets métalliques. Rencontre. 

Ecologiste convaincu, Patrick Grivel passait déjà son temps libre à nettoyer les parcs de l’agglomération. Aujourd’hui et depuis sa découverte de la pêche à l’aimant, il passe de longues après-midi près des rivières. “Je ne fais pas ça pour  revendre au kilo la ferraille. Ma seule récompense, c’est de trouver un objet rare”, assure-t-il. La plupart de ses butins et trouvailles sont donnés à un ferrailleur de l’Allier.

Originaire d’Abrest, il nettoie au moins deux fois par semaine, souvent le week-end, la rivière. « Lors d’une rencontre avec l’Effervescent, dimanche 28 mars, il partage longuement son loisir. Il raconte avoir de bonnes relations avec des pêcheurs en Normandie. Mais le père de famille regrette qu’un autre pêcheur à l’aimant ne souhaite pas partager son loisir avec lui.

Patrick est un grand passionné et un amoureux de la nature. Son temps libre, il le passe à nettoyer l’agglomération et les rivières. Il a découvert la pêche à l’aimant à travers des vidéos sur les réseaux sociaux. Depuis un an et demi, il se forme grâce à des tutoriels. Il s’est alors lui aussi lancé dans l’aventure Youtube en créant sa chaîne PitsAxel03 où il partage ses trouvailles et sa pratique.  Photo : Ewen Gavet

Patrick est un grand passionné et un amoureux de la nature. Son temps libre, il le passe à nettoyer l’agglomération et les rivières. Il a découvert la pêche à l’aimant à travers des vidéos sur les réseaux sociaux. Depuis un an et demi, il se forme grâce à des tutoriels. Il s’est alors lui aussi lancé dans l’aventure Youtube en créant sa chaîne PitsAxel03 où il partage ses trouvailles et sa pratique. Photo : Ewen Gavet

Patrick débute dans le milieu de la pêche à l’aimant mais ne manque pas de motivation et de matériel. Ce passionné possède trois aimants qui lui permettent de vider l’Allier de ses déchets. L’aimant ci-dessus est appelé un 500 bulldog. Si c’est son plus petit, il coûte quand même près de 100 euros dans un magasin spécialisé. Ce dernier est très efficace pour agripper des petits morceaux de ferraille comme un boulon par exemple. Pour son matériel, le pêcheur à l’aimant a besoin de gants, de chaussures de sécurité ainsi qu’un grappin pour sortir de grosses pièces de l’eau. Photo : Sara Jardinier

Patrick débute dans le milieu de la pêche à l’aimant mais ne manque pas de motivation et de matériel. Ce passionné possède trois aimants qui lui permettent de vider l’Allier de ses déchets. L’aimant ci-dessus est appelé un 500 bulldog. Si c’est son plus petit, il coûte quand même près de 100 euros dans un magasin spécialisé. Ce dernier est très efficace pour agripper des petits morceaux de ferraille comme un boulon par exemple. Pour son matériel, le pêcheur à l’aimant a besoin de gants, de chaussures de sécurité ainsi qu’un grappin pour sortir de grosses pièces de l’eau. Photo : Sara Jardinier

La pêche à l’aimant est une pratique difficile, qui demande beaucoup de force. Cette dernière est particulièrement épuisante. L’aimant, qui pèse presque un kilo, relié au pécheur par une corde, doit être placé suffisamment loin. “Sous le pont de Bellerive sur Allier c’est un excellent spot pour la pêche à l’aimant, j’y ai fait mes plus belles trouvailles.”, confie Patrick. La profondeur de la rivière et la proximité avec un trafic automobile augmentent la probabilité de trouver des déchets magnétiques. Photo : Sara Jardinier

La pêche à l’aimant est une pratique difficile, qui demande beaucoup de force. Cette dernière est particulièrement épuisante. L’aimant, qui pèse presque un kilo, relié au pécheur par une corde, doit être placé suffisamment loin. “Sous le pont de Bellerive sur Allier c’est un excellent spot pour la pêche à l’aimant, j’y ai fait mes plus belles trouvailles.”, confie Patrick. La profondeur de la rivière et la proximité avec un trafic automobile augmentent la probabilité de trouver des déchets magnétiques. Photo : Sara Jardinier

La force n’est pas le seul prérequis pour la pêche à l’aimant. La précision et la patience sont aussi des clés. Certaines grosses prises nécessitent des heures de travail. Et les chances de repartir bredouille sont loin d’être faibles. Ce jour-là, le grappin n’aurait pas été de trop pour aider à déplacer la ferraille. Photo : Sara Jardinier

La force n’est pas le seul prérequis pour la pêche à l’aimant. La précision et la patience sont aussi des clés. Certaines grosses prises nécessitent des heures de travail. Et les chances de repartir bredouille sont loin d’être faibles. Ce jour-là, le grappin n’aurait pas été de trop pour aider à déplacer la ferraille. Photo : Sara Jardinier

“Ma pratique n'est ni acceptée, ni interdite, elle est tolérée", explique Patrick avec humour. Après plusieurs échanges avec la mairie et la préfecture, plus difficile à convaincre, des accords ont été passés afin que la pêche à l’aimant soit tolérée. Mais cette pratique est soumise à des règles strictes : les pêcheurs (de poissons) sont toujours prioritaires, car les ondes produites par le choc avec l’eau éloignent les poissons. Photo : Sara Jardinier

“Ma pratique n’est ni acceptée, ni interdite, elle est tolérée », explique Patrick avec humour. Après plusieurs échanges avec la mairie et la préfecture, plus difficile à convaincre, des accords ont été passés afin que la pêche à l’aimant soit tolérée. Mais cette pratique est soumise à des règles strictes : les pêcheurs (de poissons) sont toujours prioritaires, car les ondes produites par le choc avec l’eau éloignent les poissons. Photo : Sara Jardinier

En à peine vingt minutes, Patrick, armé de son petit aimant, a pêché plusieurs petits objets comme un boulon, une chaîne, et des petits morceaux de métal. Patrick Grivel ne le savait pas encore mais ce petit butin était les prémices du trésor du jour. Sa passion est récente, mais le nettoyeur de l'Allier a déjà réalisé de gros exploits. Parmi les objets les plus insolites qu’il a pêchés auparavant : un caddie ou encore une mobylette. Photo : Ewen Gavet

En à peine vingt minutes, Patrick, armé de son petit aimant, a pêché plusieurs petits objets comme un boulon, une chaîne, et des petits morceaux de métal. Patrick Grivel ne le savait pas encore mais ce petit butin était les prémices du trésor du jour. Sa passion est récente, mais le nettoyeur de l’Allier a déjà réalisé de gros exploits. Parmi les objets les plus insolites qu’il a pêchés auparavant : un caddie ou encore une mobylette. Photo : Ewen Gavet

Sur les bords de l’Allier, à Vichy, Patrick ne passe pas inaperçu. Le beau temps attire les marcheurs et les curieux. Heureux de partager sa passion, le pêcheur n’hésite pas à demander un coup de main pour sortir de l’eau une grosse pièce de métal. Après avoir utilisé son bulldog 500, il sort le bulldog 800, dont l’attraction est plus puissante.  Photo : Sara Jardinier

Sur les bords de l’Allier, à Vichy, Patrick ne passe pas inaperçu. Le beau temps attire les marcheurs et les curieux. Heureux de partager sa passion, le pêcheur n’hésite pas à demander un coup de main pour sortir de l’eau une grosse pièce de métal. Après avoir utilisé son bulldog 500, il sort le bulldog 800, dont l’attraction est plus puissante. Photo : Sara Jardinier

Après des heures de travail, Patrick, avec l’aide de quelques curieux, parvient à sortir de l’eau un morceau de ferraille d’une taille conséquente. “C’est peut-être un bout du pont”, suppose le pêcheur avec un grand sourire. Récemment, l'ouvrage a subi des travaux. Ce genre de prise égaye la journée de Patrick et lui confirme sa passion pour ce hobby original. Photo Photo : Sara Jardinier

Après des heures de travail, Patrick, avec l’aide de quelques curieux, parvient à sortir de l’eau un morceau de ferraille d’une taille conséquente. “C’est peut-être un bout du pont”, suppose le pêcheur avec un grand sourire. Récemment, l’ouvrage a subi des travaux. Ce genre de prise égaye la journée de Patrick et lui confirme sa passion pour ce hobby original. Photo : Sara Jardinier

Sara Jardinier et Ewen Gavet



Catégories :Vichy

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :