Jordan, Maradona, Parker, Pelé… quand les légendes du sport reviennent sur nos écrans

Les plateformes de vidéo à la demande conscarent de plus en plus de place aux documentaires sportifs. L’effervescent se penche sur ce phénomène.

Pelé, le nouveau documentaire sportif de Netflix est loin d’être le premier, il n’est que le plus récent épisode d’un phénomène nouveau

Pelé, le nouveau documentaire sportif de Netflix est loin d’être le premier, il n’est que le plus récent épisode d’un phénomène nouveau

Mesurera-t-on un jour la grandeur d’un sportif à sa représentation iconographique et cinématographique ? Derrière cette question à première vue risible se cache un phénomène encore jeune, la démocratisation de la représentation des plus grands sportifs, que ce soit au travers de films librement inspirés de l’Histoire ou bien de documentaires. Les exemples récents ne manquent pas, le dernier en date : le documentaire original créé par la plateforme de streaming Netflix intitulé Pelé sorti ce mardi 23 février. Ce documentaire associe images d’archives et interviews exclusives afin de célébrer la légende brésilienne du football devenu le Roi de son sport : Le Roi Pelé. Un nouveau documentaire centré sur une légende du sport qui témoigne d’un véritable phénomène de société. Loin d’être anodin, le succès des documentaires sportifs de ce genre témoigne de besoins longtemps laissés insatisfaits.

Une révolution et des pionniers

Les trois dernières années ont été une petite révolution dans le monde du documentaire, et notamment sportif. L’arrivée des plateformes de vidéo à la demande a permis l’émergence de ce nouveau genre, avec des œuvres plus proches du standard documentaire et paradoxalement plus détachées que jamais de l’aspect sportif.

En 2018 en France, le documentaire produit et réalisé par TF1 Les Bleus 2018, au coeur de l’épopée russe, sur la vie des Bleus pendant la Coupe du Monde de football en Russie a rencontré un franc succès, réunissant 6,9 millions de téléspectateurs le soir de sa diffusion, 20 ans après Les Yeux dans les Bleus. L’intérêt pour les coulisses du sport ainsi que l’envie de découvrir une autre histoire que celle des terrains existent toujours, même à l’ère des réseaux sociaux. Un intérêt que le monde du sport et du documentaire tentent de rassasier. Si en France, quelques projets ont vu le jour comme Griezmann, Champion du Monde, c’est surtout des Etats-Unis que viendra l’offre et ce, dès 2017, avec Conor McGregor : Notorious, The Carter Effect ou encore Icare, l’un des premiers docu sportif produit par Netflix.

Une révolution se prépare. Les années 2018 et 2019 ont permis l’émergence du phénomène « docu sportif ». En 2018, Netflix dévoile Sunderland : Envers et contre tous, une série documentaire qui suit le club de Sunderland et ses supporters à la suite de la relégation du club en deuxième division.

Le 31 juillet 2019 sortait en salle le film documentaire de Mars Film réalisé par Asif Kapadia (Senna en 2010), sobrement intitulé Diego Maradona, basé sur des images d’archives de l’époque napolitaine d’El Pibe de Oro. Un documentaire britannique, devenu aujourd’hui une référence mondiale si ce n’est la référence mondiale en ce qui concerne le documentaire sportif.

Netflix, l’usine à “docu sportif”

Parmi tous les acteurs de cette révolution, un se distingue particulièrement, il s’agit du géant du streaming : Netflix. Depuis maintenant trois ans, la plateforme ne se contente plus de proposer et de diffuser des documentaires sportifs, elle est désormais aussi responsable de la conception et de la réalisation. Un rôle de locomotives du documentaire sportif qui vaut à Netflix de nombreuses critiques, notamment celle de vouloir faire des documentaires rentables, privilégiant la quantité à la qualité.

Ainsi, après Icare en 2017 donc et Sunderland en 2018 mais aussi Boca Juniors, un club à part, Netflix dévoile en 2019 Apache, La Vie de Carlos Tévez, une nouvelle docu-série réalisée par la plateforme qui retrace l’enfance difficile dans les quartiers de Buenos Aires. Mais c’est bien l’année 2020 qui sonnera l’avènement de cette révolution. Les projets se succèdent : en mars, c’est la série Ultras qui est proposée sur la plateforme de streaming. En Avril de cette même année sort (sur Netflix en France, ESPN aux Etats-Unis) The Last Dance, réalisée par Netflix en partenariat avec ESPN, la mini-série documentaire retraçant la dernière année de Michael Jordan aux Chicago Bulls. Puis Anelka l’incompris et Comme des Phénix en août, Playbook, Secrets de Coach en septembre et The Last Shot le documentaire sur Tony Parker en décembre.

L’année 2021 semble donc partie sur des bases similaires, avec ce 23 février, le documentaire Pelé disponible sur Netflix. Rien ne semble pouvoir arrêter le mouvement du docu sportif tant il rapproche les fans de sport du monde du streaming. Une première étape avant une potentielle diffusion du sport sur ces plateformes.

Thomas Jau



Catégories :Uncategorized

Tags:,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :