Confinement : à Vichy, la culture s’adapte pour avancer

Avec la crise du Covid-19 et les confinements, la culture est mise à mal. A l’échelle locale, les acteurs culturels vichyssois n’abdiquent pas pour autant…  

Les déclarations d’Emmanuel Macron du 24 novembre dernier donnent de nouvelles perspectives au monde de la culture pour les prochains mois. Pour rappel, les cinémas, théâtres et opéras auront le droit de rouvrir leurs portes le 15 décembre si l’objectif de moins de 5 000 contaminations par jour est atteint. A Vichy, le centre culturel ainsi que les médiathèques et l’université se préparent pour l’avenir. 

“Nous sommes toujours prêts à rebondir”, affirme Karim Boulhaya, directeur adjoint de Vichy Culture, un établissement public qui coordonne en grande partie les activités culturelles vichyssoises. En difficulté depuis la crise sanitaire de mars, cet organisme ne s’est pas résigné et a décidé de reporter les événements plutôt que de les annuler. Une décision qui montre l’optimisme de Karim et les siens.

Karim Boulhaya devant les tribunes de l’opéra de Vichy, le 1er décembre 2020.  Photo : Clément Gazarian 

Karim Boulhaya devant les tribunes de l’opéra de Vichy, le 1er décembre 2020.  Photo : Clément Gazarian

Ainsi le traditionnel rendez-vous photographique “le Portrait” s’est déroulé de façon particulière cette année. Des expositions extérieures comme celles de Charles Fréger ont pu avoir lieu durant la période estivale sur l’esplanade du lac d’Allier, tandis que les expositions en salle ont attendu le mois de septembre pour débuter. “Nous avons divisé le projet en deux et décalé l’ouverture des salles pour être sûr que cela se fasse”, confie Karim. 

Innover pour avancer malgré les difficultés

Pendant ce second confinement, l’équipe a mis en place une diffusion en direct de Frères, un récital lyrique retransmis depuis l’Opéra de Vichy, le samedi 14 novembre, sur la page Facebook de Vichy Culture. Une nouveauté qui a “plu aux spectateurs derrière leur écran”, selon le directeur adjoint. Une bonne initiative qui va revoir le jour le 11 décembre prochain avec un rendez-vous “musique actuelle” sur le net. Cet événement accueillera trois groupes de musique auvergnat, une bonne exposition pour nos talents locaux.     

Suite au déconfinement, les lieux culturels de la ville vont rouvrir avec des conditions particulières : gestes barrières, masques obligatoires ou encore une limitation des participants. Malgré le manque à gagner évoqué par Karim Boulhaya, l’espoir d’une réouverture continue d’exister. Le directeur adjoint préfère être “prudent” mais ne ménage pas son envie de “proposer les meilleures choses dès que possible”.  

L’université s’adapte aussi aux restrictions 

Du côté étudiant, le Service Culturel de l’université du pôle Lardy de Vichy est aussi en action. Dans l’attente d’une réouverture possible, plusieurs activités sont mises en place sur internet pour permettre aux étudiants volontaires de s’exprimer. Sur le site de l’université Clermont Auvergne, la plateforme “Place des Artistes” est ouverte à tous.         

Autre acteur culturel vichyssois, la médiathèque universitaire de l’Orangerie va proposer une séance de court-métrage nommée “Croque ton court », ouverte aux étudiants le 8 décembre prochain en respectant évidemment les gestes barrières imposés avec une limite de 18 personnes inscrites.  

Pour Geneviève Chervy, directrice adjointe du pôle universitaire, le retour à la normale est attendu par tous les acteurs : “C’est une année particulière, le confinement nous oblige à nous réadapter. En attendant février, nous nous préparons pour que toutes les actions offertes par le service culturel de l’université soient remises en route dès le retour de nos étudiants.” Pour information, les étudiants ne pourront pas reprendre les cours en présentiel avant le 5 février, minimum.

« Nous nous préparons pour que toutes les actions offertes par le service culturel de l’université soient remises en route dès le retour de nos étudiants” – Geneviève Chervy.

Pendant ce temps-là, la médiathèque Valery Larbaud a profité du confinement pour rénover son intérieur. L’entrée se fera par la place de la Victoire pour permettre d’y organiser des animations et d’installer un mobilier d’extérieur pour les lecteurs.

La nouvelle façade de la médiathèque Valery Larbaud, place de la Victoire, le 3 décembre 2020.  Photo : Clément Gazarian

La nouvelle façade de la médiathèque Valery Larbaud, place de la Victoire, le 3 décembre 2020.  Photo : Clément Gazarian

A la question d’une possible collaboration entre ces différentes organisations, Karim Boulhaya affirme que “la porte est ouverte” et que toute initiative sera la bienvenue. La culture à Vichy, même mise en difficulté, s’adapte pour avancer et préparer l’avenir.   

Clément Gazarian et Vincent Maheux



Catégories :L'Evenement, Vichy

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :