REPORTAGE. Covid-19: les bénévoles des Restos du Cœur s’activent pour la campagne hivernale

Les Restos du Cœur ont lancé mardi 24 novembre, leur 36ème campagne hivernale. L’association, fondée par Coluche en 1985, apporte chaque année une aide alimentaire et sociale aux personnes démunies (875 000 l’année dernière), dans toute la France. Reconnus d’utilité publique, les Restos du Cœur luttent contre la pauvreté grâce à l’implication de 73 000 bénévoles.

En période de crise sanitaire, cette campagne d’hiver s’annonce plus rude que les précédentes. Découvrez en sons et en images l’engagement et le travail quotidien de ces personnes dans l’antenne Vichyssoise.

Près d'une centaine de bénévoles sont impliqués au centre des Restos du Cœur de Vichy. Photo : Clémence Gabory.

Près d’une centaine de bénévoles sont impliqués au centre des Restos du Cœur de Vichy. Photo : Clémence Gabory.

Annick Pasdois est bénévole ici depuis quatre ans, elle assure la gestion des stocks. Elle explique l’organisation des Restos de l’Allier. Photo : Clémence Gabory

Annick Pasdois est bénévole ici depuis quatre ans, elle assure la gestion des stocks. Elle explique l’organisation des Restos de l’Allier. Photo : Clémence Gabory

L'association réalise une "ramasse" dans une douzaine de magasins et boulangeries chaque jour sur le secteur de Vichy. Les dons récupérés sont des produits dont la date d'expiration arrive à terme. Depuis la crise sanitaire, les magasins gèrent mieux leurs stocks qu'avant. Les Restos du Cœur ressentent donc une baisse des dons alors que le nombre de demandes augmente. Pour combler le manque, le centre départemental de Montluçon achète de la marchandise en gros pour la distribuer aux relais. Photo : Clémence Gabory

L’association réalise une « ramasse » dans une douzaine de magasins et boulangeries chaque jour sur le secteur de Vichy. Les dons récupérés sont des produits dont la date d’expiration arrive à terme. Depuis la crise sanitaire, les magasins gèrent mieux leurs stocks qu’avant. Les Restos du Cœur ressentent donc une baisse des dons alors que le nombre de demandes augmente. Pour combler le manque, le centre départemental de Montluçon achète de la marchandise en gros pour la distribuer aux relais. Photo : Clémence Gabory

L'association possède un local où les produits sont stockés et triés avant d'être distribués. Les Restos du Cœur ne distribuent pas simplement de l'alimentaire : il est aussi possible de s'approvisionner en produits hygiéniques et des services sont proposés (assistance administrative, un coiffeur, etc.). Pour les personnes détenant la carte « Restos » un vestiaire est disponible afin de pouvoir récupérer des vêtements. Photo : Clémence Gabory.

L’association possède un local où les produits sont stockés et triés avant d’être distribués. Les Restos du Cœur ne distribuent pas simplement de l’alimentaire : il est aussi possible de s’approvisionner en produits hygiéniques et des services sont proposés (assistance administrative, un coiffeur, etc.). Pour les personnes détenant la carte « Restos » un vestiaire est disponible afin de pouvoir récupérer des vêtements. Photo : Clémence Gabory.

Avant de recevoir les bénéficiaires des Restos du Cœur les après-midi, les bénévoles s'activent afin de mettre en rayon les produits et préparer les stands pour l’accueil. Photo : Clémence Gabory.

Avant de recevoir les bénéficiaires des Restos du Cœur les après-midi, les bénévoles s’activent afin de mettre en rayon les produits et préparer les stands pour l’accueil. Photo : Clémence Gabory.

Bernard Villate est bénévole depuis cinq ans, il contrôle les cartes des familles venant à la distribution. Il raconte comment le Covid-19 a changé le système d’accueil. Photo : Clémence Gabory

Bernard Villate est bénévole depuis cinq ans, il contrôle les cartes des familles venant à la distribution. Il raconte comment le Covid-19 a changé le système d’accueil. Photo : Clémence Gabory

Actuellement, le relais de Vichy compte dans ses équipes deux jeunes stagiaires dans le cadre de leur bac professionnel. Photo : Clémence Gabory.

Actuellement, le relais de Vichy compte dans ses équipes deux jeunes stagiaires dans le cadre de leur bac professionnel. Photo : Clémence Gabory.

Mesures sanitaires obligent, le coin café ouvert habituellement à tout le monde a disparu. Annick déplore la perte de ce temps d’échange entre bénéficiaires et bénévoles. Photo : Clémence Gabory

Mesures sanitaires obligent, le coin café ouvert habituellement à tout le monde a disparu. Annick déplore la perte de ce temps d’échange entre bénéficiaires et bénévoles. Photo : Clémence Gabory

Seuls les chauffeurs/ livreurs ont le droit à un café. Pierre (à droite) est un ancien directeur d'hypermarché. Son rôle consiste à transporter la marchandise depuis le centre principal de Montluçon aux autres antennes du département. Photo : Clémence Gabory

Seuls les chauffeurs/ livreurs ont le droit à un café. Pierre (à droite) est un ancien directeur d’hypermarché. Son rôle consiste à transporter la marchandise depuis le centre principal de Montluçon aux autres antennes du département. Photo : Clémence Gabory

Il faut de nombreux bras pour décharger ces douze palettes de marchandises. La chaîne humaine prend forme dans la bonne humeur. Photo : Clémence Gabory

Il faut de nombreux bras pour décharger ces douze palettes de marchandises. La chaîne humaine prend forme dans la bonne humeur. Photo : Clémence Gabory

Un appel à bénévoles a été passé par les Restos du Cœur de Vichy durant cette période compliquée. Les nouvelles bonnes volontés sont généralement des personnes ayant perdu leurs emplois, ou en chômage partiel à cause du Covid-19. C'est le cas d'Olivier Chazaud, directeur sportif du RC Vichy Rugby. Photo : Clémence Gabory

Un appel à bénévoles a été passé par les Restos du Cœur de Vichy durant cette période compliquée. Les nouvelles bonnes volontés sont généralement des personnes ayant perdu leurs emplois, ou en chômage partiel à cause du Covid-19. C’est le cas d’Olivier Chazaud, directeur sportif du RC Vichy Rugby. Photo : Clémence Gabory

La banque alimentaire a organisé sa grande collecte de dons ce week-end. Pour les Restos, elle a lieu début mars. Annick explique sa vocation et souligne l’importance des bénévoles dans leurs actions. Photo : Clémence Gabory

La banque alimentaire a organisé sa grande collecte de dons ce week-end. Pour les Restos, elle a lieu début mars. Annick explique sa vocation et souligne l’importance des bénévoles dans leurs actions. Photo : Clémence Gabory

Les locaux de l'association se situent 15 rue des Moulins à Vichy. Pendant le confinement la distribution reste ouverte les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14 heures à 17 heures, pour les personnes disposant de la carte. Les nouvelles inscriptions sont également possibles lors de ces plages horaires. Photo : Clémence Gabory

Les locaux de l’association se situent 15 rue des Moulins à Vichy. Pendant le confinement la distribution reste ouverte les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 14 heures à 17 heures, pour les personnes disposant de la carte. Les nouvelles inscriptions sont également possibles lors de ces plages horaires. Photo : Clémence Gabory

Son : Arthur Deplante – Photos : Clémence Gabory



Catégories :En Images, Vichy

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :