Vichy mise sur sa candidature au patrimoine mondial de l’Unesco pour son attractivité touristique

Parmi les 16 villes thermales candidates en 2014, 11 ont été retenues, dont Vichy afin d’entrer au Patrimoine mondial de l’Unesco. Comme le Mont-Saint-Michel ou le Vieux-Lyon, la ville et ses commerçants pourraient en profiter.

Claire et Hervé, touristes venant de Royan (Charente-Maritime) découvrent Vichy, ville d’eau candidate au patrimoine mondial de l’Unesco.

Claire et Hervé, touristes venant de Royan (Charente-Maritime) découvrent Vichy, ville d’eau candidate au patrimoine mondial de l’Unesco.

Portée par la République Tchèque et à l’initiative du ministère de la Culture, Vichy est devenue candidate il y a 6 ans afin d’entrer au Patrimoine mondial de l’Unesco avec dix autres villes. Le maire de la ville Frédéric Aguilera, réélu au printemps 2020, continue de montrer l’importance de cette candidature accompagné de son deuxième adjoint, le délégué au thermalisme et à l’Unesco, Yves-Jean Bignon. Dès son premier mandat, la mairie amenait les Vichyssois à soutenir la candidature par le port de badges et par l’achat de produits de la marque “Vichy mon amour” ; ou encore, pour les touristes, par des mises en valeur du patrimoine à travers des expositions et la valorisation de la ville tout au long de la promenade couverte.

Et la candidature pourrait faire du bien à l’économie de la ville grâce à une reconnaissance à l’internationale du patrimoine de la “Reine des Villes d’eau”. Yves-Jean Bignon, adjoint délégué à l’Unesco a remarqué une augmentation de fréquentation dans d’autres patrimoines touristiques reconnus par l’Unesco. Déjà, en 2019, le panorama de l’activité touristique de l’Allier rapportait que Vichy accueillait dans ses hôtels 39 % de touristes étrangers. Leurs principales nationalités sont Néerlandaises, Allemandes et Belges. 

L’image de la ville, importante pour Frédéric Aguilera

Les médias nationaux « comme les Français », ajoute Yves-Jean Bignon, font plus des liens avec le “Régime de Vichy” qu’avec l’architecture et les thermes… Et le maire tient à s’en défendre. Que ce soit les personnes âgées ou les jeunes, tous apprécient pourtant les « visites 40-44 » et le tour guidé sur le thème de la résistance, se réjouit Bernard Kajdan, adjoint délégué au tourisme, aux grands événements et aux relations internationales. 

À l’étranger, ce n’est pas le même constat. Lana Goldenblank, Israélienne, raconte connaître Vichy pour ses cosmétiques, tenues par L’Oréal, et pour ses sources. Yves-Jean Bignon confirme et assure que Vichy est connu dans « toutes les grandes villes » grâce à ces produits et l’unique Institut des Laboratoires Vichy situé au sein du Vichy Célestins Thermal Spa.

Annuellement, nombreux sont les étrangers qui séjournent à Vichy pour effectuer une cure thermale. Photo : Les critiques de Marine. 

Annuellement, nombreux sont les étrangers qui séjournent à Vichy pour effectuer une cure thermale. Photo : Les critiques de Marine.

Les entreprises privées ramenant le plus de monde chaque année sont sans doute les hôtels de la compagnie de Vichy (Hôtel Mercure Vichy Thermalia, Vichy Célestins Spa Hôtel, les Thermes Callou et ses hôtels). Dans le contexte compliqué de 2020, ces établissements ont ouvert tard cette année : fin juillet – début août. Logiquement, sans les étrangers et à cause des mesures barrière, leur fréquentation a baissé. Cependant, tout est fait dans l’idée de plaire aux clientes et clients : Monique félicite les équipes des thermes pour sa « prise en charge parfaite » et l’« assurance des précautions sanitaires mises en place ». Gisèle, restée au moins 10 jours, dresse le même constat : « Bons protocoles de nettoyage, mesures d’hygiène au top. »

« Avoir un tourisme culturel, pas de masse »

Pour être transformés en appartements privés, plusieurs hôtels ont disparu. Depuis 2014 pourtant, le tourisme repart en flèche à Vichy, grâce à certains médias qui ont participé à redorer un blason touristique égratigné. « La candidature a amené des clients Suisses, Belges et un Italien la dernière fois », indique Actice immobilier.

À l’avenir, Bernard Kajdan, adjoint au Tourisme, travaille avec le maire pour que la ville ne soit pas morte avant et après la saison estivale. La volonté est d’« insister sur avril et octobre », indique-t-il. Autrement, sans clients, les entreprises privées choisissent de fermer dès septembre. 

Bernard Kajdan est ambitieux. Après avoir reçu beaucoup de Parisiens, le délégué au tourisme souhaite attirer les habitants de Bourgogne-Franche-Comté, des Pays de la Loire ou encore de Nouvelle-Aquitaine… Il annonce pour cela ouvrir une boutique éphémère près du chemin couvert jonchant le Parc des Sources. 

Le Covid-19 ramène aussi le tourisme estival à Vichy

Le restaurant gastronomique La Rotonde, placé sur les bords de l’Allier explique aussi que les restrictions de déplacements estivaux ont permis la découverte ou la redécouverte de Vichy. Le Covid-19 a fermé les frontières, de quoi remplir les zones touristiques françaises. 

Vichy a donc reçu plus de Français qu’en 2019 : 94 % pour 85 % un an plus tôt. De juillet à septembre, presque autant de Franciliens que d’habitants de l’ancienne région Rhône-Alpes sont venus visiter Vichy. La plupart du temps, leurs séjours sont « courts (1 ou 2 jours) », précise Bernard Kajdan. Selon le compte-rendu de l’Office du tourisme sur lequel il s’appuie, seuls 20 % restent plus d’une semaine. La jeunesse qui découvre Vichy a, elle, plutôt demandé des activités de pleine nature. Ces activités représentent 30 % de la demande cet été. 

L’office du tourisme de Vichy a accueilli 28.000 touristes qui prévoyaient de visiter Vichy en 2020. Photo : Ewen Gavet.

L’office du tourisme de Vichy a accueilli 28.000 touristes qui prévoyaient de visiter Vichy en 2020. Photo : Ewen Gavet.

Actice immobilier raconte que des retraités parisiens partis dans le sud remontent sur Vichy. Les villes que sont Marseille ou Montpellier ne sont pas assez sécurisées et trop jeunes. Depuis la fin du confinement aussi, les jeunes familles cherchent une maison avec jardin. Le « prix au mètre carré a augmenté de 8 % » grâce à l’attractivité de la ville, se réjouit l’agence immobilière.

Selon la responsable de La Rotonde, la clientèle restera « grandement régionale » tant que Vichy ne sera pas officiellement inscrite à l’Unesco. Adrien Southon, directeur adjoint de Vichy Destination, acquiesce : « Le label Unesco doit être un démarrage, une dynamique. Tout le travail reste à faire. » Rendez-vous en juillet 2021.

Ewen Gavet



Catégories :Plus Loin, Vichy

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :