Environnement : sur le marché de Noël, le souci du local pour des cadeaux plus écolos

Les marchés de Noël font leur grand retour cette année. L’occasion pour les artisans de vendre leurs confections et objets locaux… pour un Noël plus écolo !

Sur la place de la poste à Vichy, chalets et confections artisanales séduisent les passants. Photo : Morgan Légal

Sur la place de la poste à Vichy, chalets et confections artisanales séduisent les passants. Photo : Morgan Légal

Des mélodies harmonieuses retentissent. Des guirlandes s’illuminent. Des senteurs chaudes émanent. Des mets gourmets nous délectent. Depuis le début du mois de décembre, les marchés de Noël colonisent les rues et les places françaises. Est-ce l’odeur boisée des sapins ou bien l’arôme épicé des vins chauds qui effleurent notre curiosité ? 

En se promenant à Bellerive-sur-Allier le week-end du 13 au 15 décembre, chalets et sapins cohabitent dans le village Ô Source de Noël. Parmi les artisans, Christine Ottoz réalise des peintures associant numérique et acrylique : “Je tente, je teste et j’essaie ! Je suis un peu une aventurière de l’art”. Consciente des problèmes environnementaux qui persistent et qui s’accentuent au fil du temps, l’artisane essaie de s’adapter : “Ce que je confectionne n’est pas destiné à être jeté. Et puis je me mets peu à peu aux collages papiers !”

Recycler au maximum”

En face de son stand, un produit particulier attire les passants : le mangobeat, une enceinte de musique en bois. “Le côté technologique… sans la technologie, ça leur plaît !”, s’enthousiasme le vendeur Régis Sérande. Pour lui, les gens ne sont désormais plus à l’affût d’un jouet en plastique : “Ils recherchent des objets et des cadeaux traditionnels.”

Le CCAS de Bellerive œuvre pour des associations diverses en vendant ses confections artisanales. Photo : Lisa Hervé

Le CCAS de Bellerive œuvre pour des associations diverses en vendant ses confections artisanales. Photo : Lisa Hervé

En poursuivant la balade au sein du village, un stand aux multiples couleurs attire les regards. Des poupées, des sacs… sont faits à la main par des dames retraitées. “Nous essayons de recycler au maximum”, affirme Marie-Axelle Bézard, conseillère en économie sociale et familiale au CCAS de Bellerive. Chaque année, le CCAS choisit une association différente à laquelle sont reversés les bénéfices des objets vendus lors du marché de Noël. “Les gens font aussi travailler le “local” mais c’est aussi un moyen de faire la “bonne action” en cette période de fêtes !”, assure la jeune femme. Ce service, créé en 2007, veut remettre au goût du jour la solidarité en “participant à l’effort collectif”.

“L’artisanat, ça fonctionne”

Dans le même temps, un marché de Noël est organisé dans une ville limitrophe. Au nord de Vichy, une tente bleue abrite la devanture de la salle La Barak. Au milieu des tables sur lesquelles sont disposées toutes sortes d’articles, Michelle, une vendeuse, présente ses objets insolites pour Noël : “J’ai fabriqué un sac à main seulement avec un jean. C’est du travail, mais on arrive à un résultat tout à fait convenable.”

“C’est original et pas cher” – Michelle

Plus loin dans le marché, deux dames exposent pulls et poupées en laine : “On fabrique tout artisanalement et ça fonctionne depuis plus de cinq ans.” Elles donnent même leurs astuces pour un Noël plus écolo : “On a par exemple réalisé un berceau pour poupées à partir de cagettes de fraises. C’est très simple et cela peut faire un très beau cadeau pour les enfants sous le sapin”. 

Lisa Hervé et Morgan Légal



Catégories :L'Evenement, Vichy

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :